Zone Z – Éditions Cornelius

N’écoutant que leur soif de liberté, deux garçons décident de s’aventurer dans la mystérieuse Zone Z, un territoire désertique et inhospitalier qui semble livré à lui-même. Au hasard d’une rue jonchée de déchets, où la tôle et le béton côtoient les entrepôts vides, les deux camarades tombent sur un étrange personnage, qui tente de réapprendre tous les mots qui existent.

C’est la première d’une série de rencontres insolites au cours desquelles les enfants vont se voir confier différentes missions, comme si ce monde fragile ne reposait plus désormais que sur leur bonne volonté.

Ils parcourent ainsi les vestiges d’une société disparue, plantée de galeries commerciales abandonnées, civilisation ancienne dévorée par la consommation dont les panneaux publicitaires sont les runes antiques. Tapi dans chaque recoin d’un décor qui se délite au fur et à mesure que les garçons l’explorent, le chaos menace à chaque instant de tout engloutir.

**

Bien étrange est le récit de deux garçons décidant d’explorer l’inconnu à la sortie de l’autobus scolaire. Au lieu de prendre le chemin habituel du retour à la maison, les protagonistes décident en quelque sorte de sortir des sentiers battus. Après tout, qui n’a jamais ressenti une fois dans sa vie cette envie d’explorer l’inconnu en faisant fi des conséquences ? C’est un fantasme que bien des gens entretiennent mais dont ils se privent par peur de découvrir l’interdit.

Dans ce récit, c’est exactement ce dont il est question. Les enfants s’embarquent dans une aventure sans le savoir. Il s’agit toujours de voir ce qu’il y aurait, là-bas, un tout petit peu plus loin. Et une fois rendu, pourquoi ne pas aller encore un peu plus loin, encore et encore ? C’est ainsi qu’on se retrouve au bout du monde, au bout de soi, sans l’avoir vu venir.

L’oeuvre sombre de Renaud Thomas nous rappelle ces odyssées grandeur nature telle que celle du Petit Prince ou encore celle de Candide. La bande-dessinée rappelle aussi l’univers du jeu-vidéo LIMBO, paru il y a quelques années sur PC. La rencontre de personnages tous plus étranges les un.es que les autres alimente leur parcours, certain.es d’entre eux.elles faisant appel aux petits garçons pour sortir de leur misère. Rapidement, on se rend compte que le monde dans lequel s’engouffre les enfants n’a rien de jovial ou de coloré. Les personnages sont tourmentés, brisés et perdus. En ce sens, le travail graphique de l’auteur mets bien en lumière cet univers chaotique. Une teinte vert/jaune flotte sur l’ensemble de l’oeuvre et permet d’offrir un plus grand contrast avec les teintes sombres utilisées tout au long du livre.

Zone Z est une épopée dans un monde post-désastre un peu à l’écart de tout, mais où tout semble pourtant continuer à survivre malgré les conditions hostiles du lieu.

**

Zone Z

Renaud Thomas
168 pages. Format 24 × 17 cm. Poids 450 g

Collection Pierre ISBN 978 2 36081 157 1.
Parution 04/2019

Sommaire

Author: Thomas Duret

Share This Post On
%d blogueurs aiment cette page :